Dirt’ Issanka, Montpellier in two versions

La Dirt’Issanka est un événement gravel proposé conjointement par les clubs Arles Gravel et Original Montpellier Gravel.

dirt issanka 02La Dirt’Issanka, c’est un peu comme la Dirty Kanza mais… en fait… ça n’a rien à voir : Pour la boucle de 50 miles, des berges du Lez à Palavas, des Aresquiers à la Gardiole, avec en point d’orgue la ville fantôme d’Issanka et sa célèbre Dame Blanche… il s’agit d’un ride inoubliable au fil des spots mythiques de la région montpelliéraine. Pour les participants à la boucle de 100 miles, il y aura aussi Cournonterral et ses Paillasses, Grabels, Montferrier et les vignobles du Pic-Saint Loup.
En fin de journée, tous les participants (tant ceux de la boucle de 50 miles que ceux de la boucle de 100 miles) se retrouveront dans un pub du centre-ville de Montpellier pour trinquer et partager tous ensemble un bon moment.

Lire la suite

Publicités

Les graviers du Ventoux – éloge de l’ombre

« Les occidentaux, toujours à l’affut du progrès, s’agitent sans cesse à la poursuite d’un état meilleur que le présent. Toujours à la recherche d’une clarté plus vive, ils se sont évertués, passant de la bougie à la lampe à pétrole, du pétrole au bec à gaz, du gaz à l’éclairage électrique, à traquer le moindre recoin, l’ultime refuge de l’ombre.

Nous autres orientaux nous cherchons à nous accommoder des limites qui nous sont imposées, nous nous sommes de tout temps contentés de notre condition présente ; nous n’éprouvons par conséquent nulle répulsion à l’égard de ce qui est obscur, nous nous y résignons comme à l’inévitable. Mieux, nous nous enfonçons avec délice dans les ténèbres et nous leur découvrons une beauté qui leur est propre.  »

Junichirô Tanizaki, Éloge de l’ombre

En bonus, un haïku vidéo de Stéphane Cornez :

 

 

OKTOBER DOUBLE SHOT : C’EST LA RENTRÉE !

En octobre, chez Arles Gravel, ça repart sur les chapeaux de roues… Pourquoi deux événements le même mois, dès le début de la saison ? Parce qu’on était impatient de vous faire vivre ces deux parcours extraordinaires, parce que ceux qui ne seront pas dispos pour l’un seront dispos pour l’autre, et surtout, plus sérieusement, parce qu’il faudra des journées longues et une météo clémente. Pour résumer : si vous êtes dispo pour ces deux sorties, venez faire le Double Shot avec nous. Si vous n’êtes dispo pour aucune, c’est dommage.

Lire la suite

Le Grand Panorama, et après.

En gravel on roule seul. Même lorsqu’on est plusieurs à se connaître, à se retrouver, à prendre plaisir à se retrouver, à partager la même activité, à se retrouver pour partager la même activité. Le départ est donné, et soudain on est dans sa tête, dans son corps, au milieu des autres mais seul, centré, concentré, posé sur le vélo, à piloter pour passer au mieux ornières, trous, nids de poules, galets, à pédaler à la juste fréquence, à la bonne vitesse, ressentir les vibrations, regarder le chemin défiler et les chironomes se coller sur le jersey, on est bien, serein, et seul. Lire la suite

Sur les pistes de l’Étoile

Une idée, un texte et un tracé de Sébastien Paradowski

Ceux qui aiment les relances en danseuse et les coups de pédale aériens sont invités à fleurter avec l’Étoile à travers ce « ballet pour Gravel », en montagnes russes et en quatre actes.

Décors (naturels) : Massifs de l’Etoile, contreforts du Garlaban et bassin minier de Gardanne.

Chorégraphie et mise en scène : Sébastien Paradowski pour Arles Gravel.

Lire la suite