Cyclocross festif de fin d’année, la simple recette du bonheur

Photographies Akim Dermel et Dan de Rosilles

C’est Luigi Annessa qui en avait eu l’idée, mitonner un cyclocross accessible à tous autour d’un mas des Alpilles, concocter une course qui n’en était pas vraiment une, et fêter la fin de l’année avec force bières et victuailles.

Une recette toute simple en fait, qui combinait l’accueil bienveillant d’Amina, Irène et Andrea, les propriétaires des terrains concernés, l’expérience malicieuse de Jeff, Akim, Dan et Luigi pour assaisonner un parcours qui puisse être accessible à tous mais également épicé à grande vitesse pour les pilotes les plus aguerris, un bouquet garni de piquets en cannes de Provence, et deux kilomètres de rubalise.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parmi les ingrédients indispensables pour réaliser cette recette, il fallait des participants. Prenez une trentaine d’individus les plus disparates possibles : Enfants avec des casques roses et des cagoules, mamans en vélos urbains déguisés en cyclocross, champions de BMX, organisateurs d’événements cyclistes, cyclocrosseurs aguerris. Tous très motivés pour se mettre aux fourneaux et prendre du plaisir, tout simplement.

Monsieur météo avait bien fait les choses : La nuit précédente une petite pluie avait bien ramolli le terrain, mais sans excès générateur de boue. La température du four était douce pour la saison et le soleil bien présent, même si de fins nuages saupoudraient délicatement le ciel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il n’y avait plus qu’à se régaler. Quarante-cinq-minutes-plus-un-tour sur le circuit de 1,5 kilomètres, à foncer selon ses moyens, pour rien : Aucun classement, aucun chronométrage, aucune récompense, si ce n’est le plaisir de participer à un truc unique et original, organisé dans les règles de l’art, avec toute la classe et l’attention que le chef Luigi avait su développer : Sonnerie de conque au départ et à l’arrivée, ravitaillement-bière à chaque tour assuré par d’authentiques belges (si si !), obstacles casse-pattes, virages relevés, sols meubles, paysages bucoliques. Bref, tous les produits frais et naturels nécessaires à la réalisation d’un grand cyclocross.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La cerise sur le gâteau, c’est qu’après l’effort, on a pu tous se retrouver sur la terrasse ensoleillée du mas pour dévorer les victuailles que chacun avait amené, faire connaissance, se raconter des histoires de cyclistes, découvrir des bières régionales sur fond de playlist musicale fort sympathique.

Voilà, il n’y a pas plus simple comme recette, c’est bon, ça ne fait pas grossir, il y a donc de fortes chances pour qu’on en reprenne l’année prochaine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Une réflexion sur “Cyclocross festif de fin d’année, la simple recette du bonheur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s