La Boucle d’Aureille 2016

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

À Aureille, la fontaine d’eau n’est plus fonctionnelle, car l’église à laquelle la fontaine d’eau est accolée est en travaux. À Aureille, le bar qui fait face à l’église en travaux a le rideau métallique à moitié baissé. « Il ouvre pas avant quinze heures ! », nous lance un énergumène depuis un vélo plus vieux que vintage. À Aureille, le dimanche, aux alentours de 13h, il n’y a pas grand chose à faire. Question : Mais que sommes-nous donc venus faire à Aureille?

parcours

La boucle. La Boucle d’Aureille. La Boucle d’Aureille 2016, première du nom. Pour effectuer cette boucle au bon goût de calembour, nous avons sauté sur nos vélos. Pas n’importe quels vélos. Un assemblage hétéroclite allant des gravels dernier cri des deux représentants Caminade, venus de leur département 66 pour tester leurs montures au sein du massif des Alpilles, en passant par les deux Sunn 90s chromés et mythiques du Arles Gravel (cherchez sur Strava), deux VTT avec leurs fourches IMG_7422hydrauliques et leurs cintres plats, un fixie flambant neuf à la roue flip flop et aux pneus crantés et le Peugeot vintage vitesses au cadre de votre serviteur. Huit vélos différents, appartenant à huit individus aux tenues dépareillées qui se sont donnés rendez-vous sur les escaliers des antiques arènes d’Arles avant de s’élancer pour une boucle d’Aureille longue de 90 km.
90km, c’est peu à vélo. 90 km, ça peut être long en gravel. Ces 90 km là étaient tout sauf anodins. Disons donc 90 km de bonheur, de paysages sublimes et d’un rien de souffrance se départageant entre asphalte IMG_7409(un peu), chemins défoncés (beaucoup) et côtes caillouteuses (énormément). Des berges du Rhône jusqu’à la touristique Aureille, cette traversée des Alpilles presque de part en part alterne moments de jubilation, temps de solitude et de discussion, et séances de sudation soutenues. Après avoir testé les Caminade (sacrés vélos vraiment), après avoir goûté du gravier, après avoir crevé, après avoir traversé Maussane et ses touristes attablés, après avoir quitté les contreforts pour la plaine lors d’un retour plus calme, après s’être répété qu’on avait plus de force mais que c’était bon, le groupe des huit a rejoint Arles, a gravi les marches conduisant à la place de la Major, a posé les vélos, a pris la photo et a ouvert dIMG_7417es bières. Une bière après cinq heures d’effort, ça cause toujours une sacrée sensation. Le vent se levait, chassait les nuages qui nous avaient accompagnés à peu près toute la journée, on était fourbu mais drôlement content.
C’était la Boucle d’Aureille 2016. Ah, sachez qu’à Aureille, deux robinets sont fixés sur la façade du bar qui n’ouvre qu’à 15h le dimanche et qui fait face à l’église en travaux. Leur eau salvatrice est à la température idéale. Nous reviendrons à Aureille.

Ndaref Fameux / Arles Gravel

Nos amis de Caminade ont aussi publié un article sur leur site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s